Harnes dérape sur le parquet d’Hérouville mais reste dans les points (La Voix du Nord)

VOLLEY-BALL Nationale 2

Le HVB a été chahuté. Les joueurs de Claude Clément clairement at­tendus au coin du bois ont été surpris par la cadence d’une équipe normande ayant parfaite­ment calé son plan de jeu et qui a su s’imposer en cinq manches. Une fois n’est pas coutume, Harnes n’a pas réussi à placer durablement sa patte et sa ca­dence sur la partie. Il faut dire que le HVB avait décliné un sché­ma de jeu assez inédit puisque son pointu, Loïc Bouanda avait été contraint de rester à Harnes. Allan Lhomel d’habitude utilisé au centre occupait donc son poste. « Dans un nouveau dispositif, nous avons eu beaucoup de mal à dé­marrer.» concède d’ailleurs l’en­traîneur artésien. «Il faut dire qu’en face cette équipe d’Hérouville a su se montrer extrêmement com­bative et que cela ne nous a pas vrai­ment arrangés». Harnes qui avait pourtant gardé son esprit conquérant des dernières ren­contres tenta d’aborder celle-ci avec une cohérence de tous les instants. Mais cette bonne volon­té fut rongée dès les premiers échanges par la très bonne répar­tie du VC Hérouville qui sut prendre les devants et surtout les meilleures initiatives (25/21). Si les Harnésiens dans la deuxième manche gagnèrent un peu plus de combats au filet et purent ain­si tirer bénéfice de la situation (21/25), ils restèrent placés sous le joug de leur adversaire qui un brin plus altruiste derrière reprit le flambeau (25/23). Harnes res­ta malgré tout dans la bonne veine et s’invita en prolongation (23/25) même si le tie-break tomba dans la nasse normande (16/14). Un bon point de pris toute­fois par une équipe artésienne qui continue d’avancer et qui compte à cinq journées de la fin de cette première phase huit points d’avance sur son adver­saire du jour.

Sébastien Renaut (CLP) – Photo Archives : Eric Janiszewski (CLP)

VC Hérouville – Harnes VB : 3/2 (25/21, 21/25, 25/23, 23/25, 16/14)