Le Harnes VB à la fois si près et si loin de l’exploit

Face à l’un des ogres de la poule, Harnes a offert un visage intéressant en poussant Lyon dans certains de ses retranchements. Mais le club artésien n’a pas été en mesure de s’établir totalement et de s’étalonner dans la durée devant la force de pénétration adverse.

Dimanche, le HVB a fait étalage de son regain d’activité à l’extérieur mais les joueurs de Laurent Cauet n’ont pu qu’initier une forme de révolte sans la mener totalement à son terme. Car malgré toute leur hargne et leur détermination, les Artésiens n’ont pu déloger Lyon de son piédestal. Et pourtant, l’entame de match fut assez équilibrée. L’ASUL n’arriva pas à prendre ses aises et Harnes resta au coude à coude, si bien que l’issue de la première manche se joua sur un coup de dés (25/23). Le scénario fut semblable par la suite. Les Nordistes bien homogènes et assez réguliers dans tous les compartiments du jeu refusèrent la balade annoncée des Rhodaniens (7/4, 13/15, 18/17) et après une première balle de set obtenue suite à une débauche de belle facture (25/26), ils s’effacèrent sur un enchaînement beaucoup mieux maîtrisé par les locaux (33/31). Une issue très dure à avaler tant les Harnésiens avaient montré un très beau visage en montant graduellement en puissance. Mais Lyon ne joue pas les premières places pour rien et misa avant tout sur sa cohésion pour ensuite faire parler la poudre devant des Claquots certainement conscients d’avoir laissé passer la belle aubaine (5/2, 14/8 puis 25/14). Avec cette défaite, Harnes recule d’une place et prend le neuvième rang avec quinze points alors que les hommes de Fabrice Chalendar redeviennent avec ce succès les leaders. À sept points désormais de Saint-Brieuc le premier relégable, Harnes garde toutefois intact son matelas d’avance. « On vise le maintien, rien de plus cette année. » répète le président Jacques Cuvillier soucieux avant tout de rassurer et d’assurer les arrières du club. « On reste dans les temps. » Avec quelques coups d’éclats en plus, les play-off ne seraient d’ailleurs pas très loin puisque cette zone se situe dorénavant à cinq points. • SÉBASTIEN RENAUT (CLP)

ASU LYON – HARNES VB (Ligue B, 11e journée) : 3/0 (25/23, 33/31, 25/14).