Le Harnes volley-ball a bien négocié le virage (Nord Eclair)

La flamme soufflant sur la saison du HVB s’est certes éteinte la semaine passée à l’intérieur des murs du complexe Bigotte, mais toutes les portes ne se sont pas refermées pour autant. C’est en effet déjà l’heure du bilan et des projections. Harnes a fini sur une bonne note, une victoire devant Nice, une équipe de standing et expérimentée qui a toutefois été contrainte, en raison d’un plan financier drastique, de s’adapter à de nouvelles normes. Pour le HVB, ce fut pareil avec toutefois, à son honneur, un groupe très rajeuni, en quête d’expérience mais aussi et surtout de sensations.
«Une fierté » Pour Laurent Cauet, lui aussi novice, ce fut un bel apprentissage. « C’est une fierté de finir la saison avec le sentiment du devoir accompli. Il faut rappeler que nous n’avons pas été épargnés non plus. L’absence de Dimitri Ferlay dès le début de la saison, un groupe limité à neuf, un budget resserré… Le challenge était costaud mais on a su faire, je pense, du bon boulot. On a arrêté de prendre des 3/0 à l’extérieur dès le lancement de la phase retour et le groupe s’est solidifié. Nous sommes donc satisfaits de notre saison. Pour ma part, arriver derrière les Varrasse, Capet, Fronkowiak ou Haffner, ce n’était pas un cadeau. J’étais attendu mais je pense avoir fait le travail. » Laurent Cauet a sur ce point amené un regard neuf, une vision différente. Friand de statistiques, le Nordiste a ainsi beaucoup insisté sur le travail tactique élaboré en amont, élément qui a pesé dans la balance. De quoi sera faite l’ossature artésienne l’an prochain ? On sait déjà qu’Amaury Bacq a décidé de mettre sa carrière professionnelle entre parenthèses et qu’à la pointe, Stéphane Alpha, qui a fini cinquième meilleur marqueur de la poule avec 324 points (à 38 points du MVP de la saison, Coloras) doit affiner sa réflexion. L’ex-Poitevin, central de formation, a peut-être encore une belle carte à jouer en s’aguerrissant à Harnes. Un troisième central (en complément de Gorokhov et de Monneraye) devra être recruté ainsi qu’un attaquant réceptionneur pour épauler Pouley. Tout dépendra également de l’enveloppe budgétaire allouée car le HVB ne devrait pas voir sa marge de manoeuvre profondément remaniée. À moins que de nouveaux partenaires se manifestent.

Sébastien Renaut (CLP)

Ligue B, le classement final : 1. Saint-Nazaire, 2. Orange, 3. Lyon, 4. Asnières, 5. Martigues, 6. Plessis-Robinson, 7. Nice, 8. Cambrai,9. Harnes, 10. Canteleu , 11. Nancy, 12. Alès, 13. Saint-Brieuc, 14. Calais. Champion : Saint-Nazaire. Rencontres des qualifiés pour les Play-Off : Lyon – Plessis Robinson Asnières – Martigues (Orange a vu son accès refusé par la DNACG). Relégués : Saint-Brieuc et Calais.

Elite A