Le moteur harnésien cale pour l’ouverture de la saison (La Voix du Nord 28-09-2016)

Les Harnésiens ont manqué de discernement à domicile pour leur premier match de la saison. Bousculés par une équipe de Sartrouville très propre à défaut d’être géniale, les joueurs de Claude Clément ont lâché en quatre manches.

hvbsar_vdn20160928“çà reste un match de début de saison avec ses incertitudes et son manque de réglages évident. (Claude Clément, Président et entraîneur du HVB)”

VOLLEY-BALL Nationale 2

Faute d’avoir impulsé de folie sans son jeu, le HVB a mis un pied à terre. L’entraîneur Claude Clément ne cherche pas d’excuse mais il admet que son équipe a manqué de caractère et d’un brin d’initiatives. “Çà reste un match de début de saison avec ses incertitudes et son manque de réglages évident.” assène ce dernier. “Nous avons été un peu courts sur des fins de sets alors que l’adversaire a tout donné et était plutôt bien organisé. J’ai évidemment des regrets sur cette prestation mais je suis surtout chagriné que les efforts de la phase de préparation n’aient pas porté leurs fruits. Maintenant ce n’est qu’un match, nous n’allons pas tout remettre en cause”. Harnes eut pourtant des opportunités. Notamment au premier set où de très bons enchaînements lui firent miroiter la lune (19/15). Mais la chute fut d’autant plus rude quand le serveur adverse Vassiliev enchaîna les frappes, sans que les Harnésiens ne puissent trouver la parade (21/25). “Çà laisse sur une impression d’inachevé forcément mais ils ont fait ce qu’il fallait. Leur jeu a été propre, leur passeur sans être exceptionnel a très bien orienté, et avec l’apport de Frangolacci qui leur a amené une certaine sérénité, çà a été dur de les bouger”. Dans le deuxième set, Harnes a monté son niveau en gagnant en puissance au bloc puis en trouvant des bons angles de frappe (25/22) mais derrière la désillusion guetta. Le mental s’avéra d’une bien faible capacité de résistance et Sartrouville dévala tout schuss (12/25). Un set lourd de conséquences pour un HVB qui tenta de virer de bord (14/16) mais en vain (21/25).

 

Harnes – Sartrouville : 1/3 (21-25 en 24′, 25-22 en 23′, 12-25 en 20′, 21-25 en 22′)

 

Sébastien Renaut (CLP) / Photo : Eric Janiszewski (CLP)