Harnes tient son maintien et son rang

Les Harnésiens qui étaient seuls maîtres de leur destin ont parfaitement répondu aux attentes apposées sur leur feuille de route en proposant face à Strasbourg une répartie sérieuse et appliquée.

Le HVB va donc rempiler pour une nouvelle saison en Elite. Parfaitement conscient des enjeux propres à une saison exigeante, le groupe de Loïc Bouanda a su prendre ses responsabilités. “C’est un match qu’il ne fallait surtout pas prendre à la légère même si Strasbourg pouvait apparaître comme une proie facile” remarque l’explosif pointu Samuel Quéva. “Nous avons entamé le premier set comme il le fallait avec l’envie d’aller continuellement de l’avant. C’était parfait même si par la suite avec un rythme haché, Strasbourg a tenté de nous endormir.”

Mais globalement Harnes ne fut jamais inquiété sur ce match. Le premier set fut d’ailleurs un modèle du genre. Pas de temps mort, une relation attaque-défense parfaitement huilée, et des Alsaciens trop souvent abonnés à la bande du filet. Ils sombrèrent (25-12). Plus énervé par la suite, Strasbourg redora un peu son étoile mais avec un pouvoir d’accélération intact aux ailes, le HVB navigua sans le moindre danger de chavirer (25-16).

Harnes donna alors du temps de jeu à ses espoirs. Baptiste Delaroque entra au centre avec beaucoup de culot (25-22). Une rencontre qui a vu Marc Darrieux, le passeur artésien, faire ses adieux. Gêné au genoux depuis quelque temps il a souhaité prendre du recul et retourner dans le sud. “Nous allons garder ce groupe à 90%”, précise Loïc Bouanda. De quoi faire du bon travail.

Côté recrutement, le club a déjà convaincu Geoffrey Meyer (31 ans), le talentueux attaquant réceptionneur de Bellaing et le passeur Maxime Dillies, déjà harnésien de 2006 à 2012, de revenir.

Deux joueurs d’expérience.

Sébastien Renaut (CLP)

Harnes – Strasbourg : 3-0 (25-12 en 19′, 25-16 en 22′, 25-22 en 23′).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.