À trois sets du bonheur, le Harnes VB devra décréter l’union sacrée

C’est ce samedi au complexe Maréchal que Harnes va connaître l’épilogue de sa saison. Un dernier rendez-vous capital face à Strasbourg car c’est au sortir de cette opposition que se décidera le maintien de l’équipe artésienne.

Le staff harnésien se veut confiant. Il sait que son équipe a cumulé les moments de bravoure et les bons points depuis son entrée en lice dans les play-down (cinq victoires en sept rencontres) et qu’elle a petit à petit rattrapé son retard pour se hisser à l’orée de cette journée à la quatrième place, synonyme de sauvetage. «  Nous avons plutôt bien géré la situation, il restera à prendre des points contre Strasbourg, ce qui n’apparaît pas a priori insurmontable.  » note Claude Clément le président artésien. «  C’est une équipe que nous avons battue à l’aller et qui est sans doute un peu en roue libre car elle sait qu’elle descendra. À nous de rester dans notre logique et de ne surtout pas déjouer  ». Placé à égalité de points avec Grenoble (5e) 21 points chacun, Harnes peut en tout cas jouer l’esprit relativement serein en raison d’un set average bien meilleur (+5 contre + 2). De quoi voir venir. «  Nous pouvons nous permettre de perdre un set même si ce n’est pas le scénario espéré. Et puis il y a un double challenge à réaliser car si nous nous imposons et que dans le même temps le PUC perd à Charenton (le leader) nous pourrions gagner une place  ». Rien ne sera à négliger. À noter que la soirée Harnésienne sera ponctuée par un concert du groupe Acanthurus.

Sébastien RENAUT (CLP)

Harnes VB – Strasbourg (8e journée) samedi 5 mai à 20 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.