Les Harnésiens doivent encore donner un coup de collier anti PUC

  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
Alors qu’il ne lui reste plus que deux étapes à franchir, le Harnes Volley-Ball reste maître de son destin et possède plus que jamais les armes pour se maintenir. Ce samedi pour son dernier déplacement de la saison programmé à Paris, il faudra que son unité reste pleinement de mise.

Pour cette visite dans la capitale le HVB se veut conquérant et espère surtout que les événements seront porteurs. «  Nous allons nous déplacer au PUC pour y affronter une équipe qui peut être à double visage et ça, c’est un peu frustrant sur le fond.  » commente le président artésien Claude Clément. Et pour cause, la réserve du Paris-Volley peut présenter en fonction des disponibilités de l’équipe professionnelle un six diamétralement différent à chaque journée. «  Nous l’avions vu à l’aller, il y deux éléments qui étaient au-dessus du lot et qui peuvent ainsi faire pencher clairement la balance. Ce n’était pas forcément le cas lors d’autres oppositions avec nos adversaires directs mais ça, nous ne pouvons rien y faire  ». En tout cas, ce qui est sûr, c’est que Harnes veut prendre sa revanche sur la première confrontation perdue à domicile (1/3). Quatrième avec 21 unités, l’équipe de Loïc Bouanda serait bien inspirée de rentrer dans les points car Grenoble (5e également 21 points) reste à l’affût de la moindre glissade artésienne. Alors, certes la dernière réception de Strasbourg d’ores et déjà condamné à la relégation le 5 mai peut inciter à l’optimisme mais les Nordistes, exemplaires de discipline lors de la rencontre face à Beauvais (victoire 3/0), ne devraient rien changer à leur mode de fonctionnement et de gestion, bien au contraire.

Sébastien Renaut (CLP)

PUC – HARNES VB, samedi à 20 heures.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *