Gaël, un décathlonien de renom pour préparer l’équipe Elite

De retour d’un stage avec l’Equipe de France U18M à Montpellier, Gaël QUERIN, préparateur physique du Harnes VB, s’est prêté au jeu des questions avec la com’ du club, lors de son voyage retour en TGV.

HVB : Gaël, tu es décathlonien. Peux-tu nous résumer ton parcours, performances et titres ?

GQ : Décathlonien, j’ai commencé l’athlétisme à 15 ans et un an plus tard je remporte mon premier titre champion de France et fais dans la foulée ma première sélection France jeune. Après s’en suit des podiums, des titres aux championnats de France séniors élite (4 titres) et sélections dans les grands championnats intercontinentaux.
  • Vice champion du monde universitaire en 2011
  • 3ème en coupe d’Europe en 2011
  • 4ème aux Europe en salle en 2015
  • 5ème aux Europe outdoor en 2012
  • 23ème championnats du monde en 2013
Crédit photo : Geoffrey Lemaire pour VDN.

HVB : Continues-tu la compétition et/ou te prépares-tu à des échéances ?

GQ : je continue la compétition encore cette année avec l’ambition de décrocher un dernier podium aux championnats de France élite. A 33 ans, il est bientôt temps pour moi de ranger les pointes au placard.

HVB : Tu entames maintenant une 2ème saison avec le club : de quelles missions seras-tu en charge, ton rôle ?

GQ : deuxième année en effet avec le Harnes Volley-Ball : c’est un réel plaisir de retrouver les joueurs cette saison avec un souffle de jeunesse supplémentaire. Ma mission est bien sûr de les préparer à encaisser les entraînements tout au long de l’année et d’être prêt physiquement lors des matchs et dans la durée de la saison. Je suis essentiellement les joueurs de l’équipe élite mais ai également la tâche de préparer l’équipe réserve qui intègre les entraînements de l’élite lorsque c’est possible.

HVB : Comment abordes-tu cette rentrée avec l’équipe ? Avec la crise sanitaire, as-tu changé ta façon de préparer les joueurs, et comment ?

GQ : la rentrée des joueurs s’est faite progressivement, on s’est vu deux fois courant juillet pour jauger l’état physique de chacun et mettre en place quelques séances pendant les vacances de juillet à faire chez eux.
C’est compliqué dans un sport co de changer ses habitudes face à la crise. Lorsque les équipes 1 et 2 sont réunies, on est presque 20 sur une séance de prépa donc quand le temps le permet, je privilégie les séances en extérieur. En salle nous travaillons en 2 groupes avec Loïc et en muscu le protocole : serviette-gel hydro-désinfection du matériel restent les mots d’ordre.

HVB : Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui s’apprêtent à reprendre l’entraînement et la compétition dans les prochaines semaines, après une absence ou pratique très restreinte pour certains ?

GQ : Le conseil que je peux leur donner pour la reprise, c’est déjà de s’assurer qu’ils sont en bonne santé ! Dans le contexte actuel, il se peut que certains n’aient pas fait de sport depuis plus de 6 mois, donc une reprise progressive est essentielle afin de ne pas choquer leur organisme et éviter ainsi les blessures. Avant la reprise à la mi-août, l’équipe fanion avait un plan de remise en route tout au long du mois de juillet.

HVB : Nous avons appris que tu étais également sollicité auprès du Pôle d’Excellence Régional (CREPS) et de l’Equipe de France jeune ; peux-tu nous en dire un peu plus sur tes nouvelles fonctions ?

GQ : effectivement sur cette rentrée 2020-2021, je suis le préparateur physique des volleyeurs du Pôle Espoirs de Wattignies. Tout comme au sein du Club,  je suis amené à préparer les jeunes physiquement dans leur avenir sportif.
Étant sportif de haut niveau, j’aurai à cœur de leur inculquer en plus de la préparation physique, les notions d’hygiène de vie, de rigueur et valeur du sport de haut niveau afin que cela puisse les emmener le plus loin possible dans leurs ambitions/objectifs.
De même pour l’équipe de France jeune, je viens de passer une semaine avec eux : en plus du physique, je leur enseigne les protocoles de chauffe et routines d’entraînement grâce à mon vécu en haut niveau pour les hisser le plus haut possible dans les compétitions à venir.

HVB : “El Querinator”, d’où vient ce surnom ?

GQ : Avec les potes de l’équipe de France d’athlétisme nous sommes des fanas du UNO, et on s’est trouvé des surnoms pendant les centaines de parties qu’on a jouées, et ce surnom est resté car il résume bien la machine de travail à l’entraînement et le compétiteur que je suis.
J’ai même une paire de chaussures avec ce surnom !
Propos recueillis par HVB Communication, le 22/8/2020.

Préparateur physique QUÉRIN Gaël

Nationalité
fra France
Equipe actuelle
Harnes

Athlète français spécialiste du décathlon, Gaël est préparateur physique du club depuis la saison 2019-2020.

Son surnom : El Querinator

Sa page sur : Wikipédia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This