Harnes a de la réserve

Si la HVB brille actuellement en Elite (second du classement), la réserve qui joue cette année en N3, n’est pas en reste. Promue à ce niveau de la compétition, la formation ambitionne le maintien, mais rien ne dit que la belle histoire n’est pas en route pour perdurer un moment.

En tout cas, Laurent Chauvin, qui dirige cette ossature, a su faire valoir son expérience. Lui qui est en effet déjà passé par la case du VC Harnes en tant qu’entraîneur a su apporter sa rigueur mais aussi sa détermination à un groupe certes juvénile mais en devenir. “Il est assez équilibré et vit bien, précise le président Claude Clément. On a la chance de pouvoir compter sur des gars réceptifs, bosseurs. L’équipe est promue cette saison. L’objectif initial est évidemment de se maintenir mais à la vue des résultats actuels pourquoi pas ne pas voir plus haut si la tendance se confirme.”

Au bout de six journées, le HVB2 est second du classement. Invaincu, tout comme le leader, Paris Volley, il espère aussi faire éclore ses jeunes prometteurs. On pense entre autres à Baptiste Delaroque. Le jeune central s’est brillamment illustré l’an dernier après quelques apparitions en Elite. Théo Bray est évidemment à suivre, lui dont l’habilité à la passe ne fait guère de doute. Arthur Nowaczyk, en l’attaque, a affiché un très beau capital. À 17 ans il a un sillon à creuser alors qu’Alexis Löffler, lui aussi sollicité en équipe 1, semble capable à terme de se distinguer.

“Ces jeunes sont également portés par des anciens comme Maxime Queste très stabilisateur dans son approche. C’est un  tout”.

Sébastien Renaut (CLP)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.