Harnes souffle le chaud et le tiède mais assure l’essentiel devant Plessis

Le HVB a dompté hier soir Plessis Robinson au terme d’une partie haletante (3-2). D’emblée, avec une attention soutenue au bloc et un placement efficace derrière, les locaux giclèrent au meilleur endroit. Plessis avec Taghin resta dans un bon registre mais Harnes avait déjà pris une belle avance (8/5). Le HVB sentit bien le souffle de son adversaire (11/11), mais les options décidées avec beaucoup de volonté au centre avec Gorokhov prirent les Franciliens à défaut (16/13). Malgré tout, le HVB perdit du terrain mais un coup du sort lui ôta l’épine. Une balle de Monneraye « out » jugée ligne replaça les locaux devant (24/23) et Bouanda transforma l’essai (25/23). Au deuxième acte, ce même Bouanda joua en « pipe » (5/2) alors qu’Asnières dévissa. Les coups des Artésiens fonctionnèrent très bien à l’usage et à l’usure permettant à Alpha de conclure bon nombre d’échanges à remous (12/6, 16/11). Tactiquement, Harnes répondit du tac au tac et Pouley longuement sollicité à la réception ne craqua pas (23/15 puis 25/16).

Au retour des vestiaires, Plessis appuya un peu plus sèchement sur la pédale. Harnes perdit à un moment ses plus beaux repères (6/8) mais sut surmonter les offensives de Capitaine et de Taghin, même si Bonon brouilla avec astuce les pistes (12/13). Et, fortement sollicité, Harnes recula trop radicalement et, à l’orée de la vingtaine, les Franciliens furent plus vifs. Cela fut déterminant. Dès lors, l’apport d’un Prével frais fit la différence (23/25). Harnes démarra alors au changement de côté sur les chapeaux de roue (4/0, 8/4) mais connu un incroyable trou d’air (13/13). Plessis profita du cadeau (13/14, 18/22) avant de se décaler malgré une grosse indécision (23/25). Le tie-break donna raison à terme aux Artésiens qui dégainèrent plus vite (3/1, 9/4) et cette fois ne lâchèrent pas leur os (15/9). • S. R. (CLP)

HARNES VB – PLESSIS ROBINSON VB : 3-2 (25/23 en 27′, 25/16 en 23′, 23/25 en 24′, 23/25 en 26′, 15/9 en 12′).