Harnes va devoir s’employer s’il veut rêver un peu devant la redoutable équipe d’Orange

Ce soir pour le compte de la septième étape de la saison, le Harnes Volley-ball reçoit Orange. Une formation redoutable et redoutée qui fait un peu office d’épouvantail cette année. Qu’importe, le HVB devra de toute façon puiser dans ses réserves pour franchir l’obstacle.

En six journées, Orange n’a certes pas fait carton plein mais la formation du Vaucluse reste cependant l’une des favorites dans la course effrénée vers les play-off et donc vers la Ligue A. Laurent Cauet ne s’y trompe pas mais espère cependant que son équipe sera en mesure de montrer quelque chose face à l’un des ténors de la poule. « On va tenter un petit quelque chose, on rêve toujours d’exploit. Après, un match à la maison ça peut aussi nous transcender. Mais bon, on ne sera pas favori. » Après la défaite enregistrée contre Nancy dans des circonstances atypiques (replacement de Gosselin devant, absence de Pouley et retour échelonné de Monneraye), Harnes doit de toute manière essayer de rattraper les points quelque part et surtout assez vite. Car au classement général, les choses ont tendance déjà à se resserrer de manière un peu plus ferme. Le HVB est actuellement neuvième avec sept points et la ligne de flottaison est pour l’instant à quatre (Nancy en l’occurrence). Il faut donc se hâter afin de ne pas trop se mettre de pression. Quant à Orange, défait déjà deux fois cette année (face au Plessis Robinson l’équipe surprise lors du démarrage de la saison puis la semaine dernière devant Asnières) il sera important de poinçonner de nouveau le bon ticket à l’extérieur. L’ASON quatrième n’est en effet qu’à trois unités de Lyon le leader et a montré qu’il sait voyager, expédiant d’ailleurs bien souvent les affaires courantes (victoires 0/3 à Cambrai, Saint-Brieuc). Pas le meilleur signe pour un Harnes Volley-ball convalescent. « On verra si on peut s’appuyer de nouveau sur Julien Pouley. Il a eu une entorse au genou. On prendra néanmoins un maximum de précautions. » Car avec un banc plus que limité, il est évident que du côté artésien on ne peut décemment pas confondre vitesse et précipitation. •  SÉBASTIEN RENAUT (CLP)

HARNES VB – AS ORANGE NASSAU (7e journée Ligue B) samedi à 20 heures Ligue B.    La Voix Du Nord

Pin It on Pinterest

Share This